jeudi 12 juin 2014

Fête de la musique etc...


Sur un sujet pourtant modeste, cela s’agite sur les réseaux sociaux du côté de la majorité municipale avec comme des relents de confusion, de panique générale. Chacun y va de son petit couplet.
A tel point qu'on peut se demander si ce sont les réseaux sociaux qui font la politique à Guebwiller.
A force de vouloir plaire à tout le monde, de dire tout et son contraire selon les situations, celui qui a parlé le dernier ou le plus fort, la nouvelle municipalité est-elle bien en capacité de conduire une politique cohérente ou même de préserver son intégrité ?On peut légitimement s'interroger tant les signaux sont forts et tous concordants.

Sur un exemple. Un de mes voisins me disait l'autre jour que lors d’une réunion en mairie avec les habitants de la place de l'Hôtel de Ville, discussion qui portait sur la mise en place du grand écran pour la Coupe du Monde de football, une adjointe avait annoncé la création d’une police municipale ! Je lui ai répondu surpris que pourtant le tract de Mr KLEITZ, après la fusion des 3 listes, excluait expressément la création d’une telle structure.
Soit cette adjointe ne connaît pas le programme sur lequel elle a été élue, soit au bout de deux mois à peine, M KLEITZ ne tient-il déjà pas une de ses promesses emblématiques! Quoiqu'il en soit cela est très préoccupant.

La municipalité paraît très vite perdue devant la moindre difficulté. Qu'en sera-t-il sur les gros dossiers ? J'en frémis.

Aujourd’hui ce sont les parents d’élèves qui se sont fait entendre avec l'extraordinaire paradoxe, unique au niveau national, qu'ils manifestent pour appliquer la réforme des rythmes scolaires!

Mais pas celle concoctée par Mme DEHESTRU qui ne voulait pas de la réforme quand elle était candidate, qui semble l'appliquer maintenant pour satisfaire son nouveau patron et pour qui mettre en œuvre le projet travaillé, préparé, négocié de la municipalité sortante, qui plus est validé par l'Inspection Académique, aurait été comme manger son chapeau.

Retenons simplement que les parents et les enfants sont dans cette affaire banalement les otages de l'amour propre mal placé de l'adjointe aux écoles qui s'emberlificote dans ses propres contradictions. Cela ajoute à l'harmonie d'ensemble.


DR




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.