mercredi 2 juillet 2014

Sur des pensers antiques faisons des vers nouveaux…

M MECHLER a mis à profit la Newsletter du Service Culturel pour faire connaître à tous les grandes lignes de sa politique culturelle . Il aurait mieux fait de s’abstenir. Il mélange une fois de plus les genres.
J’espère qu’elle est bien partagée par toute la municipalité.

Je me réjouis de voir Mme DEHESTRU être sans doute solidaire de la collaboration avec les DHA, elle qui a toujours voté contre par le passé. Je me réjouis de voir la municipalité de M KLEITZ inscrire la « Culture dans l’urbanisme » et  « Miser sur l’avenir et l’innovation ». J’attends de voir où, comment  et en quoi. Je note aussi  l’absence de l’évocation du centre culturel alternatif annoncé en son temps.

Tout le monde pourra aussi   constater que celui qui se pique de Culture manque de style. Le texte de Monsieur MECHLER est en effet mal écrit, comporte de nombreux passages incorrects , charabiesques, et même une belle faute d’orthographe. 

Sur le fond on voit encore que sa réflexion sur ce que peut être la Culture est tout à fait approximative. 

Entre  banalités et  lieux communs…

Je suis curieux d’imaginer par exemple ce que pourrait  être  « une éducation artistique de nos enfants » qui ferait  l’impasse de la dimension culturelle.  Curieux de savoir aussi ce que peut-être «  une politique culturelle équilibrée… qui redonne vie à Guebwiller »..

Je m’amuse de voir M MECHLER  la jouer entre  pseudo branché (  Dumistes, crossover)  et émotionnel (un bel échange fructueux ; un beau et vrai Noël).  
Ce « vrai » Noël est en particulier lourd de sens et révélateur. La commande faite à Monsieur MECHLER est là !

En réalité le projet culturel de M MECHLER, qui essaie fébrilement et formellement de donner le change,  s’inscrit dans une perspective  moralisante, « traditionnelle» voire traditionnaliste qui est à l’opposé de la  politique « sans clivage » « ouverte à tous » annoncée. Elle est de l’ordre de la Restauration pour ne pas dire plus.

Je ne m’amuserai pas au petit jeu de relever tout ce qu’il est bien obligé de reprendre et de poursuivre, à la lettre à défaut de l’esprit, du projet culturel qui était celui de ma municipalité.

Mais je suis scandalisé de le voir ériger en objectif « la diversification de l’animation de la Médiathèque » qui est une entité particulièrement active, imaginative et créative. Ou alors s’agit-il simplement d’un objectif de  reprise en main ? Dans ce cas il faut le dire. 

Je m’amuse quand même de constater que M MECHLER semble ignorer  que l’IEAC est une structure autonome. Nul doute que sa direction, son personnel et tous les membres de l’association apprécieront ses belles intentions pour eux. Mais cela n’est pas surprenant. Je  ne me souviens pas avoir vu M MECHLER à un seul vernissage au Musée ces 6 dernières années.

La « culture de demain » du tandem KLEITZ/MECHLER est bien une culture d’hier voire d’avant-hier. 
Elle n’est qu’un leurre, une  imposture de plus, d’ailleurs reconnus  explicitement  puisqu’elle dépendra «  bien sûr du budget en temps de crise » !

On ne saurait mieux le dire…


DR

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.