dimanche 6 décembre 2015

In memoriam





Noël Bleu 2015 est donc inauguré avec une semaine de retard et pour trois petits week-ends.

« Je garderai Noël Bleu qui est un élément de l'attractivité de la ville mais je l'inscrirai davantage dans les traditions de Noël alsaciennes » proclamait en son temps F Kleitz. « Les mappings font partie de l'image de Noël Bleu. Nous les maintiendrons » affirmait martialement son adjoint Mechler dans une interview.

Alors que penser de cette nouvelle édition ?

- D'abord une communication tardive, poussive voire inexistante qui a d'ailleurs été relevée par la presse avec en plus et par exemple  un visuel pâle copie de celui de l'édition n°4. Et cela malgré la création de deux services spécialement dédiés, culture et communication, chacun avec une directrice nouvellement recrutée.

- Ensuite en fait de traditions alsaciennes et de mappings on a vu mieux !

Pour ce qui est des traditions de Noël alsaciennes nous en sommes bien loin. Même les étoiles si chères à Mr Mechler et reconditionnées à grands frais l’an dernier sont restées aux ateliers municipaux et ont été remplacées par … des papillons. Papillons qu'on a pu voir en 2011 à Lyon dans un contexte tout à fait différent et où ils avaient sans doute du sens.
On projette du ciel et des nuages soit, mais il ne se passe rien. La conception artistique est pauvre voire inexistante. C'est simplement décoratif, cela manque de somptuosité. La technique sans âme est convenue et vieillotte. C'est du figé, d'un autre âge. Ca me rappelle un générique de Folon sur Antenne 2 dans les années 1980.

Comme si cela ne suffisait pas on a essayé de coller dessus Magritte en guise de référence culturelle, ce qui relève d'une imposture intellectuelle. Pour Magritte " Être surréaliste, c'est bannir de l'esprit le « déjà vu » et rechercher le « pas encore vu » ". On en est à l'exact opposé.

 Les seuls gagnants dans cette affaire sont les Dominicains qui récupèrent la mise. Bien joué. Au poker on appelle cela le "all in".

- Enfin en terme de cohérence globale il n'y a aucune ligne directrice, aucun fil conducteur; c'est une juxtaposition de propositions comme dans une kermesse de patronage. Tout à fait invertébré et indigne d'un projet d'une ville.
On mélange tout en fonction des intérêts des uns et des autres, dans une odeur de repas marcaire et une ambiance blafarde, laiteuse. Bref c'est mauvais et je le dis avec une grande tristesse.

Quand je pense que l'événement que nous avions mis 5 ans à construire et qui était reconnu dans la presse nationale comme l'un des 3 Noëls à voir en Alsace en est réduit à ça ! 
Prochaine étape sans doute les promenades en calèche, le Père Noël, une tombola et une crèche de Noël géante et animée devant l'Hôtel de Ville.
Quelle nouvelle preuve s'il en est besoin, de l'incompétence des responsables politiques municipaux à commencer par M Mechler. M Mechler disait en parlant de moi que Noël Bleu était « le fantasme d’un homme », la version 7 montre à tout le monde « l’incompétence » d’un autre. La sienne. Le fiasco d'« Organo piano» était déjà annonciateur de son lourd échec personnel.

Bref en termes d'image de la ville et d'attractivité c'est « Passez votre chemin, y a rien à voir ! ».
Noël Bleu est mort. « Francis et Thierry l'ont tuer».

D.R.



PS :  J'apprends au moment où j'écris ces lignes que le maire a brillé par son absence à l'inauguration de la manifestation. Avec sans doute là encore d'excellentes raisons personnelles. C'est dire en tous cas où sont ses véritables centres d'intérêt.
 C'est aussi sans doute le moment de rappeler que le coût total de cette médiocre  manifestation s'élèverait à près de 100000 euros selon des sources proches du maire.






Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.