lundi 7 décembre 2015

Ne tirez pas sur le pianiste !



Je voudrais apporter quelques compléments à mon dernier texte pour bien situer certaines choses.

J'ai mis hier en ligne la vidéo de la dernière édition de Noël Bleu de ma municipalité en me demandant comme un grand nombre de Guebwillerois «Mais comment donc a-t-on pu tomber si bas ? Comment donc a-t-on pu arriver à un résultat aussi pauvre, aussi affligeant que celui de cette année ?»

Je rappelle que toutes les versions antérieures de Noël Bleu ont été imaginées, réalisées, mises en place avec les mêmes équipes municipales qu'actuellement : culture, communication et services techniques. Tous ces personnels sont restés en place. 
Il serait particulièrement mal venu de leur faire porter la responsabilité du désastre qui incombe uniquement et exclusivement à l'adjoint MECHLER, à ses idées ou son manque d'idées, à ses visions des choses ou à son manque de vision des choses, à son travail ou à son manque de travail.

Le service culture et communication existant a été redéployé en deux directions distinctes avec à leurs têtes deux nouvelles directrices, rien de moins. Je ne les connais pas et je n'ai rien à en dire sinon qu'en général quand on débute quelque part c'est souvent avec un certain punch et des idées fraîches… Mais bon on aurait  être deux fois meilleur non ?

Sur un point de détail de communication j'ai été surpris de voir que le dernier bulletin municipal qui traite de développement durable était imprimé sur… du papier glacé. Va donc comprendre.

Et qu'on ne vienne pas me parler budget. Le budget 2015 est le même, voire même supérieur à celui de Noël Bleu 5. Et franchement 100 000 euros pour un tel résultat c'est cher payé!

De toutes façons les fonctionnaires ne font toujours que refléter les attentes et comportements des politiques et je sais parfaitement qu'une structure humaine, telle un organisme vivant, ne peut bien fonctionner que quand la tête c’est-à-dire la direction fonctionne bien.

Mais la direction fonctionne très bien à la mairie avec M KLEITZ, n'est-ce pas ? Exactement comme quand il était à Braunschweig où il expliquait doctement :

« Mais le plus souvent cela marche très bien. Le chef l'affirme haut et fort. Pour lui transparence, participation et communication ne sont pas que des slogans. « La réussite ne peut pas être décrétée d'en haut» explique-t-il et de son point de vue «la force vient de l'unité, je veux que les collaborateurs aient confiance en eux, puissent s'exprimer, aient le sentiment que leur avis est important, qu'ils aient la possibilité d'intervenir».
(interview du 11.03.2012 donnée à une journaliste allemande)

En tous cas pour le désastre NOEL BLEU 7 c'est bien du côté des responsables politiques qu'il faut chercher à commencer par l'adjoint MECHLER qui devrait un peu s'informer, se documenter et élargir ses horizons.

Je lui suggère pour 2016 d'arrêter les frais et de passer à autre chose plus à son niveau.


DR




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.