lundi 23 novembre 2015

Le chemin de l'Honneur.




Je reçois de mon ami et ancien premier adjoint Bernard LAPLAGNE le courrier suivant que je mets en ligne avec son autorisation.


Mon cher Denis,

J'ai appris comme toi sans doute il y a quelques jours l'existence de la fameuse «charte» que le maire a fait signer par les élus de sa majorité.

J'avoue que j'en suis resté « le cul sur ma chaise » et envahi d'une immense tristesse!

Comment imaginer en effet qu'un maire et qu'un maire qui s'était lui-même qualifié de « transparent » puisse fonder sa dérisoire autorité sur un document secret, gardé en plus par devers lui comme moyen de pression ou de chantage ?

Et ce ne sont pas les explications emberlificotées, spécieuses et mensongères apportées à la presse qui changeront la triste réalité des choses.

Tenter de minimiser cette ignominie en expliquant qu'elle concernerait les seuls élus «bénéficiant d'une délégation» est un mensonge. Le préambule de la «charte» que j'ai sous les yeux est explicite : « En tant que Maire, Adjoint au Maire, Conseiller Délégué ou Conseiller Municipal de Guebwiller, élu de la liste « Le Nouvel Essor pour Guebwiller, je m'engage comme suit... »
Et quand bien même n'y en aurait-il qu'un seul ?
Je comprends mieux maintenant aussi le « pourquoi » des 18 élus indemnisés. Soumission et obéissance sont sans doute le prix à payer pour une dérisoire apparence d'autorité et de pouvoir.

Comment imaginer aussi que des hommes et des femmes libres, citoyens, élus puissent dès l'abord signer un tel document par lequel ils aliènent leur liberté, leur responsabilité et finalement leur honneur ?
L'amertume doit être forte chez la plupart des femmes et des hommes qui avec générosité et confiance se sont lancés dans la belle aventure des élections municipales pour donner un « Nouvel Essor» à Guebwiller et qui se sentent depuis des mois floués, humiliés, bafoués.

Au delà de quelques affidés revanchards, je suis sûr que beaucoup dans la griserie du bonheur de la victoire n'ont pas véritablement perçu la malignité du document qui les engageait.

De telles pratiques de dissimulation et de soumission sont un cancer pour notre démocratie. Elles font le lit du Front Nationaliste.

Chacune, chacun peut en tous cas retrouver le chemin de son honneur, de sa dignité, de sa liberté et de sa responsabilité en laissant simplement « le roi nu » ! Il en est toujours temps.

Je te remercie en tous cas Denis pour la liberté totale, absolue, responsable que nous avons eue avec toi pendant 6 ans. Je rappelle souvent que durant toute ta mandature j'ai dû t'entendre dire 2 ou 3 fois au maximum : « Sur ce point là je vous demande la solidarité au moment du vote ».

« On ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps » disait le grand Abraham Lincoln. F Kleitz le paiera très cher un jour. C'est déjà écrit.


B.Laplagne


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.