mercredi 11 février 2015

A propos d'un 70ème anniversaire


L'adjoint ROST vient d'organiser les cérémonies pour le 70ème anniversaire de la Libération de la Ville. Une commémoration de l'ordre du désastre.

Un lecteur commentant un article de presse qui enfilait avec platitude  les lieux communs et les banalités à l'image de l'indigence de ces «cérémonies» écrivait :
« En réalité c'est parfaitement lamentable et honteux d'avoir fait une manifestation aussi convenue et médiocre de bout en bout. De l'ordre du ZERO absolu. Et en plus un maire absent ! » 
Je souscris entièrement à ce point de vue.

 Ce qui aurait dû être un événement anniversaire d'importance pour Guebwiller est resté  dans le fond un banal et routinier dépôt de gerbes au Monument aux Morts avec un public maigrelet pour une conception et une organisation des choses de l'ordre du mauvais patronage. Du carton d'invitation jusqu'au Vin d'Honneur.
Comme si l'adjoint ROST et la municipalité étaient incapables de sortir intellectuellement des sentiers battus et rebattus. De tels manques d'imagination, d'initiatives dans l'ensemble et dans les détails sont lourdement préoccupants et sont bien les « marqueurs » de cette municipalité. L'adjoint ROST en charge des anciens combattants était pourtant secondé par un conseiller municipal  assurément plus à l'aise à faire le pitre suspendu à un véhicule ex-militaire comme le 14 juillet dernier.

L’absence du maire a été aussi remarquée. Cela peut sans doute arriver pour certains cas impératifs ou de force majeure . Son absence au dernier Conseil de Communauté avait déjà suscité l'étonnement.

 A chacun ses priorités.

DR

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.