samedi 15 novembre 2014

Chasse aux sorcières et désordre municipal




La récente interview du maire parue dans les  DNA est banale et ne trace aucune  perspective. La campagne avec ses belles promesses est terminée et la municipalité est maintenant « dans le dur » des réalités telles qu'elles sont et non telles qu'elles avaient été présentées et idéalisées.

Je relève en particulier  une phrase où le maire  évoque ses collaborateurs et les employés de mairie : « Nous ne sommes pas dans un structure qui permette de réaliser des projets. La structure est programmée pour gérer le quotidien».

Ah bon ? Vraiment ?
 Une telle remarque a sans doute fait grand plaisir au personnel municipal et est un nouveau et superbe déni de réalité si on regarde simplement les projets mis en œuvre et menés à bien ces 6 dernières années. Trame verte, parking Filanova, Théâtre municipal, Noël bleu et j’en passe. 
Tous ces projets n'en déplaise au maire actuel ont été entrepris, suivis et menés à bien par les services, à mes côtés. L’expertise de chacun a contribué à l’aboutissement de chaque projet dans le respect des enveloppes financières allouées.
Je salue encore une fois le travail de mes anciens collaborateurs. Sans leur engagement  et leur dévouement rien de tout cela n'aurait été mené à bien.
 Avec la restructuration des services de la Mairie j'avais mis en place un outil qui fonctionnait bien, même très bien  et sans doute incommensurablement mieux que celui que j'avais trouvé à mon arrivée.

La municipalité actuelle a remis en place, ou aimerait remettre en place,  un système où l’élu aurait  un rôle de petit chef sur le modèle :« Moi je sais !  Vous vous exécutez !» avec  le dispositif  adjoint, délégué de l’adjoint et délégué du délégué de l’adjoint …  tel qu'il a été mis en place. 
Point n'est besoin d'être grand clerc ou d'avoir fait de hautes études de management pour comprendre qu'un tel système ne peut pas fonctionner et qu' « il marche sur la tête ». Il faudra bientôt trouver des boucs émissaires. Ce sera forcément la faute aux autres.

 Réduire le rôle d'un élu à celui d'un chef de service est une aberration.

Remarquons  en passant que certains délégués sont plus travailleurs et présents que leurs adjoint et qu'en réalité ce sont eux qui font le travail. Problème de temps ou de compétence, voire parfois des deux.

 Si la municipalité actuelle et en premier chef le maire utilisait ou profitait des compétences de chaque fonctionnaire beaucoup de problèmes voire d’erreurs auraient déjà pu être évités et moins de temps perdu.
Mais le maire n'a sans doute que faire de ses collaborateurs. Cela  marque  un certain esprit de défiance tout à fait révélateur vis à vis des fonctionnaires et de la fonction publique.

 Ainsi cette phrase :« un nouveau DGS (Directeur Général des Services)  qui arrive cela peut être le moment de revoir les choses». C'est bien ça. La chasse aux sorcières pourra alors commencer !


DR

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.