jeudi 26 mars 2015

Des nouvelles du Conseil Général





   On pouvait lire hier matin dans les DNA un article fort instructif sous le titre « Conseil Général : cette subvention qui passe mal».

 En résumé une subvention exceptionnelle de 320 000 euros -oui on a bien lu 320000 euros, une paille quoi ! - vient d'être votée par  notre instance départementale. Cette subvention doit servir à couvrir la rupture conventionnelle - c’est-à-dire la séparation à l'amiable - entre le Conseil Général et son directeur du CDMC structure implantée aux Dominicains de Guebwiller. A Guebwiller cela commence à être chose courante. Mais là c'est une autre histoire… 
Cette «rupture conventionnelle» convenue un an avant la date à laquelle le directeur en question aurait pu faire valoir ses droits à la retraite (on appréciera !) fait que c'est le budget du Conseil Général c’est-à-dire nos impôts qui va prendre en charge la mesure dont on aurait sans doute pu faire l'économie au moins en attendant quelques mois.

 Les élus départementaux dont certains se représentent dimanche prochain aux suffrages, ont sans doute voté en bonne connaissance de cause. Ou alors diront-ils qu'ils n'étaient pas au courant ? Entre mensonges, choix délibérés et incompétences. Je serais curieux d'entendre M GRAPPE sur cette question.

 Quoiqu'il en soit cette décision calamiteuse - économies budgétaires d'un côté et parachute doré de l'autre-  ne contribuera sans doute pas à renforcer l'image de la politique et de ceux qui la font. Le risque est grand de pousser dimanche beaucoup de nos concitoyens à l'abstention, au vote nul ou à celui en faveur de formations populistes et irresponsables dont on mesure l'insigne inconsistance et médiocrité à la simple lecture de leurs tracts électoraux…
Il est bien question ici d'argent public et d'intérêt général. Comment ne pas être en effet en colère et se détourner de ces élus qui sont aux affaires dans les faux semblants et l'entre-soi ?


 C’est M DOLFUS directeur des Dominicains de Haute Alsace qui sera en charge de diriger dorénavant et en attendant (?) le CDMC  nous dit-on. Etonnant quand on sait que M DOLFUS a toujours été très critique en parlant du CDMC et de son prédécesseur. On ne peut s'empêcher de penser qu'il y a  anguille sous roche. De quelle espèce, de quelle taille et de quelle grosseur ? On le saura sans doute un jour.

 Le vrai problème est la gestion opaque de ce type de structure. 
Jamais, au grand jamais, durant mon mandat, alors qu'il y a bien un comité de suivi et un rapport d’activité pour ce qui concerne les actions culturelles entreprises, nous n’avons pu connaitre par exemple la grille de salaire des Dominicains de Haute Alsace. Il ne s’agit pas d’émettre des doutes ou de contester par principe mais juste d’être informé, la structure fonctionnant avec de d’argent public.
J'ai toujours soutenu sans ambiguïté et de façon déterminée les DHA qui sont une richesse pour Guebwiller. Mais la plus petite opacité est proprement insupportable et inadmissible en matière de gestion publique.

 Les responsables en charge du bien commun ne peuvent agir sans rendre des comptes et cela à tous les niveaux. Ils doivent être exemplaires comme les élus qui impulsent et contrôlent. Cela paraît être de l'ordre de l'évidence. Mais est-ce bien sûr. Est-ce être naïf que de vouloir le croire et de prétendre travailler dans cet esprit ? 

 Quoiqu'il en soit cette affaire de subvention est détestable pour l'image et la crédibilité de la majorité départementale de droite sortante. On peut toujours penser que la nouvelle majorité aura la volonté de changer les choses et d'apporter dans la gestion départementale clarté et transparence. 
Mais c'est sans doute là que réside la vraie naïveté !


DR

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.