mercredi 6 août 2014

Désordre municipal et tranquillité publique



 Les riverains de la place de l'Hôtel de Ville ont vécu un début d'été riche en événements divers et variés mais aussi… en nuisances sonores de toutes sortes :  Coupe du Monde de football, animations  multiples … Beaucoup de manifestations se sont télescopées, trop peut-être.

 Et les nuisances sonores en soirées  en dehors des événements perdurent même si M CASTELAN a rangé son sonomètre en faisant allégeance à la nouvelle municipalité qu'il appelait de ses vœux et pour laquelle il a roulé. Pour combien de temps encore et à quel prix ?

 Il y a pourtant trois élus en charge de la sécurité : outre le Maire chargé normalement de la police, nous avons un adjoint à la sécurité lui-même doublé d'un conseiller municipal à la sécurité. 
J'ai du mal à comprendre à quoi les trois peuvent  bien servir au vu de leur absence totale sur place lors des différents événements et plus généralement en ville. Ou alors ne font-ils tout simplement pas leur travail ? La seule adjointe  présente et visible lors des matchs de la Coupe du monde de Football par exemple était Mme SCHROEDER qui se démultipliait, elle au moins.

Le nombre incroyable de voitures qui passent et repassent dans la rue piétonne qui devient à  certains moments une rue de grands passages est proprement sidérant. 
 Sur cette question, comme sur quelques autres d'ailleurs, rien n'est suivi. Le laisser-aller et le laisser-faire règnent en maitres. Les voitures tampons ont repris le haut des pavés ! Le plus grand désordre règne.
 J'avais (enfin) activé et fait respecter  la zone bleue et mis en place un stationnement payant et je m'en étais donné les moyens  en faisant assermenter  des fonctionnaires municipaux et en travaillant en étroite collaboration avec la police puis la gendarmerie.

 Or depuis le début de l'été les deux fonctionnaires de la ville sont normalement en congés, ce que M KLEITZ sans doute ne pouvait pas prévoir. A une question posée par José BANNWARTH en Conseil Municipal  M KLEITZ  a en effet répondu sans rire  qu'en raison des congés (les leurs !) les agents municipaux en charge de cette mission n’étaient  pas en mesure d'effectuer leur travail cet été mais que tout rentrerait  dans l’ordre en septembre ! On croit rêver. Aucun ASVP ne circule plus d'ailleurs depuis l'installation de la nouvelle municipalité.

Ce désordre provient sans doute aussi de l'organisation même de la municipalité faite en dépit du bon sens. 

 Cela n’a en effet rien d’étonnant: l'existence de 18 adjoints ou conseillers délégués sensés gérer et suivre les affaires est une aberration en termes de management, d'efficacité ou de simple bon sens. Cela ne PEUT PAS  fonctionner.
 Et j'en rajoute un 19ème puisque  je viens d’apprendre que le conseiller délégué LOSSER  est depuis peu lui même flanqué d’un délégué : un délégué du délégué délégué de l’adjoint en quelque sorte.
A vouloir contenter tout le monde M KLEITZ en est déjà réduit à poser des rustines et sa municipalité est en passe de devenir une armée mexicaine où règne déjà sans doute  une heureuse harmonie.

Le Maire fait preuve de beaucoup de candeur et d'un grand amateurisme. Il est  en train d'apprendre à ses dépens qu'une mairie ne se dirige pas comme une entreprise.
La belle affaire !

C'est d'ailleurs ce que lui faisait fort justement remarquer le député CHRIST dans son deuxième récent courrier !

«Tu le constates, la vision que l’on peut avoir de l’engagement politique de M BOCKEL et de sa capacité à servir les intérêts de l’Alsace avant les siens propres demeure toute relative. La confiance que tu lui voues mériterait pour le moins d’être nuancée. Elle s’explique sans doute par le fait que le monde de l’entreprise et le monde de la politique ne présentent pas autant de points communs que tu ne pouvais l’imaginer.»

On ne saurait mieux le dire. 

DR

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.